Ouverture Brahms & Schumann

Mardi 5 juillet à 21h
Viviers, Cathédrale Saint-Vincent
Avec Nima Sarkechik (piano) & le Quatuor Debussy

« Un face-à-face grandiose »

De New-York à Saint-Pétersbourg, le pianiste Nima Sarkechik joue dans les plus belles salles de concert du monde. Pour autant, il apporte la musique classique là où elle ne va que trop peu souvent, en se produisant, entre autres, dans des maisons de retraite ou des foyers de jeunes travailleurs. Formé au Conservatoire de Paris et reconnu comme spécialiste de Johannes Brahms, il est l’invité de marque pour le concert d’ouverture de la 23e édition des Cordes en ballade, qui se déroulera dans l’enceinte majestueuse de la Cathédrale de Viviers. Au programme : les deux quintettes impériaux de Johannes Brahms et de son mentor Robert Schumann, avec la création attendue par le Quatuor Debussy du 6e quatuor à cordes de Florentine Mulsant, compositrice en résidence, dont les œuvres seront le fil rouge de plusieurs soirées pendant le Festival.

Programme :

  • Robert Schumann (1810-1856), quintette en mi bémol majeur opus 44 (1842)
  • Florentine Mulsant (née en 1962), quatuor à cordes n°6 opus 99 (2020)
  • Johannes Brahms (1833-1897), quintette avec piano et cordes en fa mineur opus 34 (1864)

Tarifs : 20€ / 15€ réduit / Gratuit -16 ans (tarifs & offres)

 

Billetterie en ligne

+ Découverte

Visite gratuite 19h30 “La Cathédrale Saint-Vincent en quelques dates et quelques styles“, organisée par le Pays d’Art et d’Histoire du Vivarais Méridional.
📧 contact@vivaraismeridional.fr
📞 04 75 91 45 09

Réserver

À propos de Nima Sarkechik

Le parcours de Nima Sarkechik et les récompenses qui le distinguent témoignent d’une étonnante personnalité musicale. Ses concerts remarqués à La National Gallery of Arts et au Kennedy Center de Washington couronnent une carrière internationale florissante : le jeune pianiste franco-iranien s’est produit aux quatre coins du monde. On l’entend en France sur des scènes prestigieuses et aux côtés de nombreux orchestres. Il est le soliste de la Camerata Bellerive sous la direction de Gabor Takacs, de l’orchestre de chambre de Lausanne dirigé par Jesus Lopez Cobos dans le 3e concerto de Beethoven, mais aussi du 3e concerto de Rachmaninov avec l’orchestre Philarmonique de Tiraspol, le 25e concerto de Mozart avec l’orchestre de chambre de Chisinau sous la direction de Didier Talpain. Il se produit auprès de l’Orchestre Symphonique d’Odessa, l’Orchestre de chambre de Thessalonique, l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire de Paris, de l’orchestre de l’Alliance. Lauréat de nombreux prix internationaux, il est reconnu pour son engagement aux côtés d’associations et auprès des quartiers populaires.

« Le jeune pianiste conjugue la fougue avec la rigueur,
la puissance – violente, instantanée – avec le repli au bord du silence,
les certitudes avec l’hésitation de l’improvisation. » Diapason

« Comment peut-on être persan et en même temps si viennois avec Schubert,
si germanique avec Brahms, si français avec Debussy ? » Télérama

« L’été, une période pétillante pour le pianiste. » Ouest France

Découvrir

À propos du Quatuor Debussy

En trente ans d’activité, le Quatuor Debussy a été applaudi aux quatre coins du monde, partageant toujours avec la même passion ses interprétations musicales sur les scènes les plus prestigieuses. Trente années de tournées régulières qui en font aujourd’hui l’une des figures incontournables de la scène musicale internationale : Premier Grand Prix du concours international de quatuor à cordes d’Évian 1993, Victoire de la musique 1996 (« meilleure formation de musique de chambre »), l’ensemble a été nommé et récompensé à maintes reprises. Porté par des valeurs de partage et de renouvellement des formes, il développe des passerelles avec différents domaines artistiques comme la danse (Maguy Marin, Anne Teresa De Keersmaeker, Wayne Mac Gregor, Mourad Merzouki…), le théâtre (Philippe Delaigue, Richard Brunel, Jean Lacornerie…) ou encore les musiques actuelles (Yael Naim, Gabriel Kahane, Cocoon, Franck Tortiller, Keren Ann…) et le cirque (Cie Circa). Le Quatuor Debussy défend plus que tout l’exigeante vision d’une musique « classique » ouverte, vivante et créative. Reconnu par ses pairs pour la variété de son répertoire et son goût pour les rencontres artistiques, il continue ses collaborations avec, plus récemment, les arts numériques (David Gauchard) ou le slam (Mehdi Krüger).

« Le Quatuor Debussy, l’un des rares en France à se consacrer
à son art à temps plein, déborde de projets. » La Croix

« Bien plus qu’un quatuor à cordes, le Quatuor Debussy
fait de la musique de chambre un outil de savoir,
de transmission et d’ouverture. » Acteurs de l’économie

« Du cirque au jazz, le Quatuor Debussy n’a peur de rien. » Télérama

Découvrir

Viviers

La capitale du Vivarais accueille traditionnellement le concert d’ouverture de chaque édition du Festival, depuis ses premiers pas en 1999 mais également une, voire plusieurs, autres dates chaque année : cathédrale Saint-Vincent, hôtel de ville, théâtre, rencontres dans les écoles et en maisons de retraite…

Découvrir