No(s) Dames

Vendredi 8 juillet à 21h
Bourg-Saint-Andéol, Cloître de La Cascade
Avec Théophile Alexandre (contre-ténor) & le Quatuor Zaïde

« À l’Opéra, et si drame ne rimait plus forcément avec dame ? »

Mêlant beauté du chant lyrique et regard nouveau sur l’opéra et ses drames, le contre-ténor Théophile Alexandre (qui foule depuis 10 ans les plus belles scènes) et le Quatuor Zaïde (composé de quatre musiciennes reconnues à l’international) revisitent les grands arias de divas, de Carmen à Violetta, en passant par Eurydice, Juliette ou la Reine de la Nuit. Ensemble, ils s’interrogent sur la duplicité des rôles assignés aux femmes dans tous ces opéras composés par des hommes : célébrées mais caricaturées et corsetées, virtuoses mais déshumanisées, magnifiées mais martyrisées… jusqu’à l’acmé de leur sublime agonie. Un concert qui bouscule les codes tout en rendant un vibrant hommage à ces grands personnages féminins et aux plus belles écritures opératiques.

Programme :

  • Airs d’opéras de Bizet, Mozart, Offenbach, Verdi, Rossini, Haydn, Tchaïkovsky, Prokofiev…

Tarifs : 20€ / 15€ réduit / Gratuit -16 ans (tarifs & offres)

 

Billetterie en ligne

+ Découverte

Visite gratuite 19h30 “Le Vallon de Tourne, site pittoresque classé“, organisée par le Pays d’Art et d’Histoire du Vivarais Méridional.
📧 contact@vivaraismeridional.fr
📞 04 75 91 45 09

Réserver

À propos de Théophile Alexandre

Révélé par J-C. Malgoire dans le rôle-titre d’Orlando de Haendel, Théophile Alexandre foule depuis 10 ans les plus belles scènes mondiales. Sa virtuosité s’illustre dans les répertoires baroque (Vivaldi, Purcell, Bach, Monteverdi…), classique (Gluck, Mozart, Haydn…) et contemporain (Escaich, Lavandier, Macé, Moultaka,…) auprès de prestigieux chefs d’orchestre (W. Christie, G. Garrido, S. d’Hérin, C. Grapperon, associé de L. Equilbey, F. Lasserre, P. Cohën-Akenine, les Musiciens du Louvre – Minkowski…). Remarqué dans de nombreux concours internationaux pour son timbre chaud, puissant et incarné, ce double diplômé en chant lyrique & danse contemporaine du Conservatoire de Lyon travaille aussi pour de grands chorégraphes, faisant de lui l’un des rares artistes au monde osant entremêler ces disciplines. Paru à l’automne 2018, son 1er album solo ADN BAROQUE crée l’évènement (Meilleure vente 18/19 pour un 1er album d’artiste lyrique français, plus d’1,3 million de vues sur Youtube) et s’accompagne d’une grande tournée de plus de 40 dates dans un format récital totalement réinventé où Théophile chante & danse sur des chorégraphies de J-C Gallotta et une scénographie de P-A Weitz.

« La palette des émotions baroques est abordée
avec franchise, sincérité et réussite. » Resmusica

« Le chanteur délivre un chant brut et millimétré comme
un diseur de lied… La réussite est totale. » Classique News

« Une des plus belles voix de sa génération. » LCI

Découvrir

À propos du Quatuor Zaïde

Charlotte Maclet & Leslie Boulin Raulet (violons), Sarah Chenaf (alto) et Juliette Salmona (violoncelle).

Créé en 2009 à Paris, le quatuor joue au Wigmore Hall de Londres, à la Tonhalle de Zürich, aux philharmonies de Berlin, Cologne, Essen, Dortmund, Düsseldorf, Paris et Luxembourg, au Bozar de Bruxelles, aux Concertgebouw d’Amsterdam, de Bruges et de Gent, au Théâtre des Champs Elysées, au Théâtre de la Ville, aux Bouffes du Nord, à l’auditorium du Musée d’Orsay, au KKL de Lucerne, au Concerthuset de Stockholm, au Mupa de Budapest, au Müsikverein et au Konzerthaus de Vienne, au Barbican Hall de Londres, au Festspiehaus de Baden Baden, au Jordan Hall de Boston, au Merkin Hall de New York, au Domaine Forget de Québec, au Teatro Colon de Bogota, au Sesc de San Paulo, à l’auditorium de la Cité interdite de Pékin, au Xi’an Concert Hall, au Teong Yeong Concert Hall, au centre culturel de Hong Kong, et fait régulièrement des tournées en France et à l’international. En plus de leur carrière internationale, les Zaïde bénéficient depuis 2020 de subventions de la DRAC pour s’implanter plus durablement dans la région sud PACA. Depuis 2018 les musiciennes assurent la direction artistique du Festival International de Quatuors à Cordes du Lubéron.

« Les quatuors de l’opus 50, qu’on ne joue jamais (pourquoi ?),
et que les quatre jeunes femmes du Zaïde interprètent avec goût et finesse,
sont un sommet de cet art, parvenu, sitôt né, à son âge classique. » L’Obs

« Cet album solaire, deuxième enregistrement du Quatuor Zaïde
après un premier disque consacré à Janácek et Martinu, offre l’équivalent
d’une douzaine de séances de luminothérapie. » Télérama

« César Franck a renouvelé la musique de chambre en son temps, le quatuor Zaïde
représente aujourd’hui quant à lui le renouveau du quatuor à cordes en France. » Resmusica

Découvrir

Bourg-Saint-Andéol

Ville d’histoire certes, mais ici le patrimoine se vit et s’habite. Les rues de Bourg-Saint-Andéol offrent un panorama d’hôtels particuliers aux destins particuliers : Le Palais des Evêques, l’Hôtel d’Oize et de Digoine, le Château Pradelle…

Découvrir