La folle nuit Gipsy !

Vendredi 15 juillet à 21h (Soirée des artistes Spedidam)
Aubenas, Cour de la Mairie annexe
Avec Gilles Apap & le Colors of Invention (violon, accordéon, contrebasse, cymbalum)
1ère partie Jane Peters (violon) & l’Orchestre du Festival

« Un voyage inédit à ne pas manquer ! »

Doit-on encore présenter Gilles Apap, véritable électron libre de la scène internationale ? Après plusieurs collaborations avec le Quatuor Debussy, ce violoniste virtuose revient en Ardèche avec son groupe Colors of Invention, pour une soirée détonante aux couleurs de la culture Gipsy, mais pas seulement ! Préparez-vous pour un plongeon extraordinaire dans l’univers de l’Europe de l’Est, telle qu’on l’aime, aux notes bohèmes et aux influences tziganes, et envolez-vous dans un voyage qui dépasse les frontières et les esthétiques musicales : mélange de mélodies et de traditions musicales du monde entier, Gilles Apap et son groupe osent, brodent, improvisent, dans une totale liberté et pour la plus grande joie du public. Ce génial touche à tout qui, comme le Quatuor Debussy, n’a eu de cesse de rompre avec les schémas classiques du concert et de transgresser les codes de la musique, vous concocte une soirée en plein air dont vous vous souviendrez longtemps… Et parce qu’une telle venue se fête en grande pompe, la première partie verra la rencontre des générations avec l’Orchestre du Festival, composé de jeunes quatuors, avec l’icône Jane Peters, célèbre violoniste australienne.

Programme :

  • Airs tziganes traditionnels, musiques folkloriques et improvisations issues du monde entier…

Tarifs : 25€ / 20€ réduit / Gratuit -16 ans (tarifs & offres)

 

Billetterie en ligne

+ découverte

Visite gratuite 18h “La revisite déguidée”, organisée par le service culturel de la Ville d’Aubenas et l’Office de tourisme.
📧 contact@aubenas-vals.com
📞 04 75 89 02 03

Réserver

À propos du Colors of Invention

Gilles Apap (violon), Myriam Lafargue (accordéon), Philippe Noharet (contrebasse) et Ludovit Kovac (cymbalum).

Les Colors of Invention, fondé par Gilles Apap en 2000, est un ensemble atypique qui joue dans le monde entier. Leur répertoire est composé de nombreux arrangements d’œuvres classiques incluant Les Quatre Saisons de Vivaldi, Tzigane de Ravel, le Prélude et Allegro de Kreisler, en passant par la musique folk et tzigane traditionnelle.

Gilles Apap : « Le violoniste du XXIe siècle » disait de lui Yehudi Menuhin. Bruno Monsaingeon — célèbre pour ses films sur Gould et Richter — a réalisé deux documentaires sur Gilles Apap. Connu pour sa virtuosité et son approche unique de la musique nourrie d’années de voyages et de recherches sur différentes cultures à travers le monde (jazz, folk, traditionnel), Gilles Apap a le don de transmettre liberté et joie
communicative.

Myriam Lafargue : Sa virtuosité et son talent l’ont récompensé de prix internationaux qui l’ont conduite en Europe, aux États-Unis et au Japon où elle a donné trente concerts avec orchestre. A la demande de Michel Legrand qui lui compose un titre, elle se produit au Petit Journal
Montparnasse. Elle a accompagné José Van Dam à l’Opéra Comique et a enregistré des musiques de films et de dessins animés de Desplat et Liboutry.

Philippe Noharet : A treize ans il entre au CNSM de Lyon, à dix-sept à l’Orchestre National de l’Opéra de Lyon où il joue sous la direction de J-E. Gardiner et de Kent Nagano, à vingt-cinq il intègre l’Orchestre de l’Opéra National de Paris. Il se produit avec Ute Lemper, Mano Solo, R. Galliano, aborde jazz et musique de film aux côtés de M. Legrand, Desplat, Cosma, Bolling. Il est membre du World Orchestra For Peace dirigé
par Valery Gergiev.

Ludovit Kovac : Né en Slovaquie, il a étudié au Conservatoire Bela Bartok de Budapest ce qui lui ouvre les portes de l’Orchestre de la Radio de Hanovre et du Berliner Sinfonie Orchester comme soliste. Y. Menuhin l’invite au Cirque Royal de Bruxelles. Au-delà du répertoire folklorique, il joue Scarlatti, Mozart, Chopin, Liszt, Paganini, la musique contemporaine, du jazz, et enregistre des musiques de films avec Michel Legrand.

« Gilles Apap n’a de cesse d’œuvrer pour le décloisonnement des genres.
Il passe sans heurt d’un concerto de Mozart au blues et à la musique irlandaise.
» France Info

« Il s’éclate, se révèle, fait de la musique qui parle et qui touche…
On passe ainsi d’une culture à une autre à un haut niveau sans dissimuler
le monde qui les sépare, technique, esthétique, religieux.
» Le Monde

« Gilles Apap est l’anticonformisme par excellence. Dans une société
où la différence dérange et un monde du classique régit par des normes
ultra conventionnelles voire dogmatiques, le violoniste,
véritable électron libre, étonne, interroge. » Agents d’entretiens

Découvrir

À propos de Gilles Apap

« Pour moi, vous êtes l’exemple du musicien du XXIe siècle. Vous représentez la direction dans laquelle devrait évoluer la musique :
d’un côté, le respect patrimonial du précieux répertoire classique […] de l’autre côté, la découverte de la musique d’aujourd’hui
(populaire) et de sa part créative, non seulement dans l’improvisation mais aussi dans l’interprétation. »  Yehudi Menuhin

Gilles Apap est apprécié pour ses interprétations virtuoses d’œuvres clés du répertoire classique, autant que pour l’intérêt qu’il porte à la musique traditionnelle comme le Fiddle irlandais, la musique tzigane, l’American Old-Time ou la musique traditionnelle de l’Inde. Il les interprète avec la même passion, la même joie et la même intensité que celles de Bach, Mozart, Ravel ou Enesco.

Gilles Apap achève sa formation avec distinction à l’âge de 19 ans et se rend aux USA pour suivre des cours au Curtis Institute avant de prendre le poste de 1er Violon à l’Orchestre Symphonique de Santa Barbara (jusqu’en 2003). En 1985, il remporte le 1er Prix de Musique Contemporaine au Concours International Yehudi Menuhin. Une relation amicale et sincère se développe alors entre les deux artistes : ils travaillent ensemble sur un projet de film, produit par Arte, dédié à Mozart et son 3e concerto pour violon dirigé par Yehudi Menuhin. Malheureusement celui-ci décède quelques jours avant le début du tournage : c’est Gilles Apap qui termine le film « in Memoriam Sir Yehudi Menuhin ». Ce film est régulièrement diffusé sur les chaînes de télévision européennes.

Gilles Apap se produit comme soliste et chef d’orchestre en Amérique du Nord et du Sud, en Asie, et dans la plupart des pays d’Europe. Il joue dans de grands festivals internationaux et a bâti une relation privilégiée avec le Nordic Chamber Orchestra (Suède) avec lequel il s’est produit régulièrement comme chef et soliste.

Il avait été l’invité du Festival Cordes en ballade il y a quelques années, à l’occasion d’un grand concert d’ouverture qui restera dans les mémoires…

1ère partie : Jane Peters

Artiste génération SPEDIDAM

Jane Peters est née à Adélaïde (Australie). Après des études de violon et l’obtention du 1er prix du concours Showcase de la télévision australienne Jane Peters entreprend une tournée en Europe et joue avec l’orchestre de Monte Carlo. Elle fait une apparition remarquée au Grand échiquier de Jacques Chancel. En 1986, elle obtient le troisième prix et le Prix du Public au concours Tchaïkovski à Moscou.

Jane Peters mène une carrière internationale et se produit dans de nombreux festivals et dans des salles prestigieuses. Elle se produit en faveur des publics en difficulté avec une vision la plus ouverte possible de la musique, qu’on retrouve dans son répertoire qui s’étend de la musique baroque à la création contemporaine.

En 1996, Jane effectue ses débuts new-yorkais avec succès au prestigieux Weil Hall du Carnegie Hall. Elle a joué avec Byron Janis au Lincoln Center à New York au profit de la Fondation Pro Musicis. Depuis 1996, elle représente l’Australie en tant que Arts Ambassador. Elle a dirigé le Camerata de l’Orchestre des Jeunes d’Australie.

Avec l’Orchestre de l’Opéra de Rouen, où elle est nommée Violon Solo en 1999 sous la Direction du Chef fondateur Oswald Sallaberger, Jane Peters enchante le public depuis plus de vingt ans par sa maîtrise de styles contrastés dans les Concertos de Bach, Mozart, Beethoven, Brahms et les Romantiques ainsi que ceux d’Adams, Berg, Berio, Korngold et bien d’autres encore… son répertoire est vaste !

Aubenas

Aubenas est idéalement située à mi-chemin entre la Montagne Ardéchoise et les Gorges de l’Ardèche. Juchée sur un éperon rocheux, elle offre une magnifique vue sur la vallée de l’Ardèche. Ville d’histoire au passé prestigieux, Aubenas dévoile des trésors architecturaux et un patrimoine d’une grande richesse.

Découvrir